La nouvelle année est le moment parfait pour reprendre sa santé en main !

BONNE ANNÉE ! Et oui nous y voilà : 2019 !! C’est génial : les vœux de bonheur, les bonnes résolutions, cette volonté débordante de bien faire, de mettre en place de nouvelles choses et d’atteindre de nouveaux objectifs. C’est aussi le moment durant lequel nous sortons de notre marathon de repas de fête, d’excès en tous genres. Et donc la super bonne idée de se reprendre en main et de faire un bon petit régime comme on les aime jaillit dans nos esprits. D’autant plus que l’été c’est dans 6 mois.

Alors vous dire que 6 mois seront suffisants pour perdre 10 kilos, peut-être en effet.

Vous dire que 6 mois seront bénéfiques pour votre santé, pour une peau ferme, une silhouette tonique et fine ? Je pense que vous êtes déjà convaincue de la réponse.

Alors quelle est la bonne question à se poser ? on rentre dans le détail.

Faire un régime en ce début d’année ?

Je le disais dans mon article sur la perte de poids que vous pouvez lire ici, plus de 30% des françaises ont déjà essayé un régime sans que celui-ci ne fonctionne. et cela est dû à deux choses :

Restriction

En effet, la plupart des régimes proposés par les magazines, les coachs, les nutritionnistes, les professeurs sont basés sur la notion de restriction. Évidemment la prise ou la perte de de poids dépend du rapport entre le nombre de calories ingérées, et le nombre de calories dépensées. Pour faire court, si vous ingérez plus de calories que vous n’en dépensez vous allez grossir. À l’inverse, si vous dépensez plus de calories que vous n’en ingérez, alors vous maigrissez.

De fait, les régimes sont établis sur ce principe et réduisent de manière drastique le nombre de calories que vous ingérez. Parfois même sans tenir compte de vos besoins en vitamines, en minéraux, en oligo-éléments etc. Sans tenir compte également de votre cerveau, qui a un besoin essentiel pour fonctionner sans être troublé par la frustration : On parle ici du plaisir. Parfaitement ! il fait partie de notre vie et lui laisser un peu de place ne constitue pas un péché.

L’absence de plaisir

La transition est parfaite. Et pour aller plus loin, sans plaisir, on peut en venir à des dérives considérables. Prenons un cas extrême, nous connaissons toutes cette amie ou cette connaissance qui vit seule qui déteste son corps, son travail, sa vie, et dont le seul plaisir est de manger.

Elle décide de se prendre en main et de faire ce fameux régime quel qu’il soit. Elle supprime donc la seule source de plaisir qui reste dans sa vie. Je ne vous fais pas un dessin mais à un moment donné, le constat sera sans appel : “OK j’ai perdu quelques kilos, mais qu’est-ce qui a réellement changé dans ma vie ?” Et là c’est le violent retour à la case départ. Soirées télé en amoureuse avec le pot de glace et les Tagada. Les kilos qui reviennent en moins de temps qu’il n’en faut pour dire ouf etc etc etc.

Pour résumer, faire un régime c’est se frustrer sur une période courte pour se rattraper par la suite avec toutes les dérives que vous connaissez bien. En gros on passe 6 mois de l’année à faire des efforts pour être belle pour l’été. Mais ce dont les magazines parlent moins, c’est qu’on en passe 6 autres à détruire tous ces efforts, à faire des excès. C’est un préjudice non seulement pour votre physique, pour votre silhouette, mais de telles variations dans votre alimentation ont un impact très important sur votre santé à long terme. Vous mettez vos vieux jours en danger !!

Alors quelle est la bonne question à se poser ?

Constance et régularité comme début de solution ?

Comme super solution même !! En ce qui me concerne, c’est la seule voie à suivre. C’est ce que j’essaie de faire comprendre à toutes mes clientes, à toutes mes amies, ma famille…

Pour moi c’est très simple car c’est mon mode de vie. Ma cuisine est basée sur ce principe de même que mes activités, mon travail.

Trouver l’équilibre

Il s’agit de trouver l’équilibre entre le trop et le pas assez, entre l’excès et la restriction, entre le manque et la luxure (ah enfin un péché !!) Mais comment ça se traduit ? par quoi ça passe ? À l’heure où j’écris cet article le 06/01/19, je suis en train de digérer une belle part de galette des rois.

Et là j’ai tout dit, mais je développe quand même : j’ai pris un repas normal (poulet pâtes et carottes avec mes petites astuces d’assaisonnements préférées) et ce qui sort de l’ordinaire c’est cette part de galette. C’est la touche plaisir pour laquelle votre cerveau se met dans tous ses état. Il vous supplie de craquer pour cette galette alors que vous êtes partie en course et que ce n’était pas du tout prévu. Mais il est 18h, la faim commence à se faire sentir et lors du moment fatidique de faiblesse votre bout de chou vous achève et vous fait craquer en vous suppliant de ramener cette magnifique création gustative à la maison.

Tout ce qui compte c’est de ne pas être indulgente avec vous-même lors de ce moment plaisir. C’est une galette pour 6 personnes : vous la coupez en 6, vous prenez votre part, et fin de l’histoire. Le plaisir est de la partie mais on ne joue pas les prolongations !

Constance et régularité

Avant de développer ce propos un petit point sur une journée normale en terme de repas : un petit déjeuner, un déjeuner, une petite collation, et enfin le dîner. Voici de quoi se compose votre journée d’un point de vue alimentation. Je développe tout ceci dans mon article sur les différents repas de la journée que vous pouvez consulter ici.

Si vous avez compris cette notion d’équilibre avec l’exemple évoqué ci-dessus ainsi que les différents repas de la journée, alors vous pouvez intégrer la notion de constance à votre vie.

Il est question de garder ces proportions, ces notions de repas de la journée, et ce rythme tout au long de l’année. Attention, un repas de fête est une occasion rare de profiter d’un grand nombre de choses. Comme les petits plats préparés, les apéritifs, l’alcool éventuellement et surtout la famille. Il s’agit d’une exception durant laquelle vous pouvez vous faire plaisir sans appliquer ces règles. Eh oui : l’exception confirme la règle, donc soyez constantes, régulières dans votre consommation. Si à cela vous ajoutez une activité physique régulière, voire même une pratique sportive, et que vous dormez correctement, alors vous avez tous les ingrédients d’un mode de vie sain et équilibré.

La frustration est un excès

Pour conclure, je vous dirais la chose suivante : Trop manger est un excès, mais ne pas manger suffisamment en est un également.

Trouvez l’équilibre, gardez-le toujours à l’esprit, et maintenez-le !

Je vous souhaite que cette année vous soit douce, belle et équilibrée !

Suivez-moi sur INSTAGRAM et sur FACEBOOK !